3eme BABYBOOMER'S adventure 2011

étape 5 - TINEGHIR / ZAGORA

VENDREDI 20 MAI 2011

Babyboomer's Adventure

Ils voulaient de l'aventure, ils ont été servis !

 

Dans la nuit précédente de cette étape, un orage en cinémascope a été offert en sus du programme prévu. Les organisateurs se doutent bien que la note a payer le lendemain sera impressionnante, quelques participants plus aguéris que d'autres aussi.

 

Dès le départ, les ouvreurs annoncent qu'au vingtième kilomètre, un oued en cru est quasi-infranchissable. Les babyboomer's vont quand même tenter le pari de le franchir même si certains y laisseront leurs illusions, voir leurs chaussures... A force de les pousser, toutes les autos sont passées.

 

Une demie-heure plus tard, un nouvel obstacle bloque le départ. Un barrage "asséché" sur le road-book ne l'est plus en réalité. Mieux, il est couvert de glaçons de la taille d'oeuf de pigeon, séquelles de l'orage de la nuit dernière.

 

Le 4x4 médical sert de chasse neige... et s'enfonce inexorablement. Eric, l'ouvreur, le tire de ce mauvais pas et dame littéralement la piste pour faciliter le passage aux participants. Les premières voitures s'engagent et nouvelle déconvenue 50 m après ; le courant d'eau a emporté la piste et la route dans l'oued creusant une marche d'un mètre. Quelques marocains du village voisin ont entamé, à coups de cailloux, un passage adapté aux véhicules. L'un d'entre eux va chercher quelques pelles et pioches et voilà nos babyboomer's transformés en cantonniers pour leur plus grande joie. L'aventure c'est l'aventure !

 

Finalement tout le monde passe et retrouve enfin le CP (contrôle de passage) où toute la troupe va déjeuner de concert au son inatendu des flûtes péruviennes de nos médecins préférés, désormais baptisés Sancho & Pedro...

 

Et c'est à ce moment là que Yann Duffillot annonce à la contonade que maintenant enfin "on va pouvoir attaquer le morceau de bravoure" !

Ce fut d'ailleurs un morceau de choix puisqu'il consistait a effectuer une descente trialisante sur une quinzaine de kilomètres. Les plus pessimistes diront que voitures et passagers ont souffert, les plus optimistes diront qu'ils s'en souviendront.

 

Comme dans tous les bons films, tout se termine agréablement autour de la piscine du magnifique hôtel Kashba Asmaa de Zagora.

Demande de renseignement

Partenaires